Guide des valeurs vénales pdf

  • admin
  • Comments Off on Guide des valeurs vénales pdf

Performances scolaires : la Finlande c’est fini, l’Asie arrive ! Un entretien chez Jean-Jacques Bourdin, sur RCM lundi 10 décembre, aura suffi à mettre le dossier du traitement des enseignants sur le devant de la scène. Le ministre de l’éducation nationale, Vincent Peillon, serait-guide des valeurs vénales pdf prêt à parler argent ?

2013, on peut ouvrir les discussions en 2013. Ma porte est ouverte, je suis prêt à partir de janvier à ouvrir la grande négociation qui n’a jamais eu lieu dans ce pays sur la refondation du métier d’enseignant. Il y aura bien entendu les contenus. A Jean-Jacques Bourdin, il a évoqué des pistes :  Vous prenez le modèle allemand, qu’est-ce qui se passe en Allemagne ? Ils enseignent souvent deux disciplines, les chefs d’établissement eux-mêmes enseignent. Alors pourquoi garde-t-on uniquement le salaire et pas tout ce qui justifie le salaire ?

Repenser le traitement en repensant le métier, cela ressemble étrangement à ce que Nicolas Sarkozy proposait aux enseignants durant la campagne présidentielle. Des heures qui n’auraient pas forcément été assurées sous forme de cours. François Hollande a préféré, lui, promettre la restauration des 60 000 postes qui avaient disparu sous le mandat précédent. La loi de programmation, que Le Monde a révélée mercredi 5 décembre, montrait la répartition de ces postes entre le primaire, le secondaire et la formation des maîtres. Le traitement des enseignants français est un serpent de mer. La période Sarkozy, durant laquelle le salaire a largement été individualisé par le biais des 1,3 milliard d’euros d’heures sup effectuées dans les établissements, a compliqué le débat et creusé un fossé entre ceux à qui on offrait la possibilité d’en faire et les enseignants du premier degré, qui eux n’y avaient pas droit.

Le métier d’enseignant est défini par un décret de 1950 qui ne prend en compte que les heures de service, c’est-à-dire les cours devant la classe. Cette entrée a été publiée dans Actualité. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. En même T E M P S. Non, nous ne le permettons pas à tes.

Bravo, vous gagnez le prix du commentaire le plus involontairement drôle lu depuis des lustres. Il n’y a pas que les enseignants qui sont mal payés comparativement à ce qui se pratique en Allemagne. C’est aussi le cas des ingénieurs par exemple mais personne ne s’en soucie. Il faut dire que le corps enseignant constitue une belle réserve d’électeurs pour la gauche, il faut donc les soigner. Le problème est plus global, les salaires français, comparativement avec ceux des autres pays développés, sont très faibles pour les diplômés du supérieur. A l’inverse, ceux des ouvriers français, grâce au SMIC, sont très élevés.

C’est un simple jeu à somme nulle: en France on prend aux plus diplômés, pour sponsoriser les emplois non qualifiés. Au train où vont les choses, nous serons tous smicards, pour le plus grand bonheur de ceux qui n’ont jamais fait d’effort dans leur vie. Le brut est donc plus élevé en Allemagne, mais cela vient surtout du fait que les cotisations patronales sont plus faibles, et donc mécaniquement les cotisations sociales plus élevées. Les comparaisons sont quand même assez difficiles, car le coup de la vie est aussi très différent différent. On peut comparer ce qu’on veut en terme d’heures de cours ou je ne sais quoi, le compte n’y est pas! Les instit’ ont également besoin d’être réévalués car je ne comprends pas pourquoi ils gagnent moins alors qu’ils doivent faire acte de présence toute la semaine.

Et oui toutes les grilles des fonctionnaires sont très proches à niveau égal. Si les prof étaient payés, ce serait aussi le cas de tous les fonctionnaires! Or pour l’instant il n’y a pas eut beaucoup de grabuge à ce niveau malgre le gel du point d’indice! Les profs sont très mal payés. Ils ont beau être fonctionnaires, il ne faut pas exagérer.

Reconversion complète mais assumée car je pense qu’il s’agit d’un beau métier plein de valeurs. C’est parce que le métier me plait que je veux le faire, je ne vais pas me plaindre, mais quand même, ça fait mal au pouvoir d’achat ! Mais il faut essayer le plus beau métier du monde ! 39h de travail hebdomadaire et 5 semaines de congés payés par an. Si je ne suis pas content, je peux faire mes valises, d’autres sont prêts à se battre pour prendre ma place.

Voilà la réalité d’aujourd’hui pour beaucoup de cadres du privé. Tout à fait d’accord avec Matt et Maxime. Avant de dire que les enseignants sont moins bien payés que dans les autres pays d’Europe il faudrait comparer ce qui est comparable, à savoir le coût de la vie, le salaire moyen, la durée du travail. Vous avez de grandes chances d’être reçus, le jury s’arrêtant de recruter à un niveau qu’il juge acceptable, c’est à dire plus que bien faible. Oui c’est marrant tous ces gens qui considère que les profs ont bien de la chance. Assez facile la réponse  Vous n’avez qu’a passer le concours . Je vous signale que si tout le monde passait le concours, vous n’auriez peut-être pas réussi le vôtre, ne l’oubliez pas !

Personnellement, comme je l’ai dit plus haut, je ne suis pas à l’aise en présence des enfants, je me voit donc mal enseignant. Cela ne m’empêche pas de penser et même de constater d’après mon expérience personnelle et mon entourage, que la condition d’enseignant, aujourd’hui, en France, n’est pas si mauvaise. Si il y a de moins en moins de candidats aujourd’hui, je ne pense pas que ce soit pour des raisons de rémunération. C’est surtout parce que les enseignants ont une mauvaise image.

Cela devient de plus en plus difficile, mais j’ai envie de dire que c’est pareil partout. Le monde devient fou que voulez-vous. Vous dites que sous-payer les enseignants comme cela semble être le cas aujourd’hui dégrade l’enseignement car les bons ne seront pas intéressés. Pensez-vous que ce serait mieux ? Le fait de ne surpayer les enseignants a au moins le mérite de faire venir les gens par vocation plus que par intérêt. Pour ma part, J’ADORE l’enseignement, j’ai un contact facile avec les étudiants, j’adore la vulgarisation et me rendre compte que le message est diffusé et compris. 10 ans en fac, mais je n’ai jamais eu de poste définitif.